Julie Bordier Psychothérapie Gestalt & Coach

Julie Bordier
Psychothérapeute Gestalt & Coach

Qu’est ce qui fait que c’est difficile de vivre en couple ?

Ce sont les émotions que la relation crée.

 Qu’est ce que j’entends par là, c’est que l’autre va agir ou dire, ou ne pas dire, ou ne pas faire. Quoi qu’il fasse, il va nous activer. Nous allons ressentir de la colère, de l’agacement, de l’indifférence, de la jalousie, etc… la plupart du temps, cela nous fait souffrir, et c’est à ce moment-là que l’idée nous traverse : « ce serait peut-être mieux de vivre seul(e). »

Quant on vit seule, il n’y a personne pour nous activer, sauf peut-être les enfants, mais là, c’est une autre relation, mais ça fonctionne pareil.

L’enfer c’est les autres… disait Jean Paul Sartre.

Eh bien NON, ce n’est pas l’enfer. Car figurez-vous, que c’est grâce à l’autre que nous pouvons évoluer, changer, guérir nos blessures, apprendre à nous connaître, et devenir heureux.

Alors OUI, ce sont des étapes à franchir qui ne sont pas faciles, mais tellement utiles.

L’autre est la projection de ce que l’on est, mais il n’est pas nous.

 Être activé(e), ça veut dire quoi ? Il y a une émotion qui arrive, engendrée par le comportement de l’autre, ce qu’il dit, comment il agit. Mais l’autre n’est pas responsable, il n’a rien fait de mal, c’est juste notre interne qui est touché, cette émotion nous renvoie à une blessure du passé, et cette blessure a besoin d’être guérie, c’est pour cela qu’elle vient nous titiller, à certains moments de nos vies. Nous mettons les autres pour responsable de notre malheur, mais ce n’est pas l’autre qui ressent l’émotion, c’est nous.

Et nous confondons souvent l’autre et nous, JE SUIS RESPONSABLE DE CE QUE JE RESSENS.

L’importance des émotions :  ce sont les émotions qui permettent d’apprendre à savoir qui l’on est. Répondre à un besoin, ou une grosse blessure non guérie, entre autres…

Ex : je suis irrité, il y a pleins de monde autour de moi. Je me sens bouillir de l’intérieur, peut être que le besoin serait : j’ai besoin de me reposer, ou d’être seule. Si ce besoin n’est pas écouté, cela m’active. Nous sommes des humains, et c’est normal d’avoir des émotions.

Les émotions viennent souvent de peurs : peur de ne pas être aimé, considéré, trahi, utilisé, trompé, de ne plus être libre, de ne plus être soi, d’être dépendant, elles peuvent venir aussi d’un besoin non satisfait. C’est que quelque part dans notre passé développemental, il y a une gestalt inachevée (vocabulaire gestalt), c’est une expérience qui s’est mal passée, et qui n’a pas été digérée, pas soignée. Pour s’en libérer, il faut aller la revisiter, et revivre les émotions que l’on a ressenties. Et une fois évacuées, l’expérience sera guérie et ne reviendra plus nous embêter, et cette exploration va amener du sens à notre vécu d’hier et d’aujourd’hui.

C’est comment je suis ICI ET MAINTENANT ? Quelle est mon émotion ?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.