Julie Bordier Psychothérapie Gestalt & Coach

Julie Bordier
Psychothérapeute Gestalt & Coach

La période de l’hiver et de Noël.

La période de l’hiver peut être compliquée pour certains, les jours raccourcissent, les journées sont froides, il y a beaucoup moins de lumière, et par-dessus cela les fêtes qui approchent. Pour certains ces fêtes sont synonymes de joie, et de retrouvailles avec la famille, pour d’autres, c’est une vraie angoisse, celle de l’injonction d’être heureux, alors qu’elles ne le sont pas.

Les retrouvailles en famille peuvent être aussi synonymes d’angoisse, faire semblant, semblant de tout, avoir le sourire, avoir envie de parler des fois pour rien dire, l’angoisse d’organiser les préparatifs, le monde, le bruit des bavardages, encore plus si il y a des enfants, et oui, la période des fêtes ne représente pas forcément la joie et la fête, l’injonction aussi de ne pas être seule pendant les fêtes, et si la personne se retrouve seule, qu’est-ce que ça fait ?? par rapport à un autre jour, c’est encore pire pour elle que pour les autres jours.

Alors arrêtons les injonctions, personne vous oblige à aller là ou vous n’avez pas envie d’aller, vous n’avez aucune obligation, restez vous-mêmes, et si ça dérange les autres, ça leur appartient, mais restez droit dans vos envies.

Nous sommes remplies d’obligations dans cette vie, se sentir obliger de faire, et une phrase qui m’a beaucoup accompagné dans mon passé, et bien aujourd’hui, vous êtes adultes, et plus personne ne peut vous obliger à faire quelque chose que vous n’avez pas envie de faire. ALORS STOP, vivez ce que vous avez envie de vivre, si vous n’êtes pas bien, et bien acceptez de vous laisser traverser par vos émotions, et regarder-les, observez-les, et amenez-leur de la douceur à ces émotions, et laissez-les partir, vous les avez accueillies, et regardées, comprises, maintenant elles peuvent se transformer en lumière. Les émotions servent à nous écouter, nous donner de l’amour, nous considérer, arrêtons d’attendre que l’autre fasse tout ça à notre place.

Plus nous attendons que les autres s’occupent de nous, plus tu seras malheureux, se. La première personne qui doit et qui a le devoir de prendre soin de toi, c’est toi, alors arrête-toi, et observe-toi, regarde-toi, et aime-toi, la suite heureuse en découlera.

REPETE-TOI CETTE PHRASE : JE SUIS UNE BELLE PERSONNE, J’AI LE DROIT D’ETRE HEUREUSE, J’AI LE DROIT DE M’ECOUTER ET DE DIRE CE QUE JE RESSENS VRAIMENT. JE M’AIME TEL QUE JE SUIS, AVEC TOUTES MES FAILLES.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.